«

»

Deux fois trop de carbone dans l’atmosphère selon un rapport de l’ONU Environnement

A l’approche de la COP 23, les Nations unies pour l’environnement tirent la sonnette d’alarme sur le surplus de CO2 dans l’atmosphère. Celui-ci compromet dangereusement la stabilisation du réchauffement climatique.

L’Accord de Paris a stimulé la protection du climat mais dans des proportions encore très insuffisantes. C’est ce que souligne l’ Emission Gap Report présenté à Genève le 31 octobre. Cette huitième édition élaborée par les Nations unies pour l’environnement pointe que les politiques climatiques n’en sont qu’à leurs balbutiements. Les contributions nationales (NDCs) annoncées en 2015 lors de la COP 21 ne couvrent environ qu’un tiers des réductions d’émissions nécessaires à maintenir la dérive de la température en-dessous de la hausse de +2°C. Le décalage (gap) entre les réductions réelles et les intentions affichées demeure  »alarmant », estime l’ONU de l’environnement.

De fait, au rythme actuel de l’activité humaine, il y aura encore 11 à 13 gigatonnes de CO2 équivalent (GtCO2e) de trop dans l’atmosphère en 2030 par rapport à l’objectif de stabilisation de la température moyenne à +2°C, et 16 à 19 GtCO2e si l’on s’en tient à l’objectif plus ambitieux de stabiliser la température à +1,5°C mentionné dans l’Accord de Paris. Cet objectif plus exigeant est appelé de leurs vœux par les pays les plus vulnérables, dont Fidji, qui présidera la COP 23 à partir du 6 novembre prochain. Une gigatonne représente en gros une année d’émissions issues du secteur des transports, aviation incluse. Actuellement, les émissions annuelles sont de 51,9 GtCO2e pour l’année 2016. Certains scénarios estiment qu’il faudrait les plafonner à 24GtCO2e d’ici à 2030, soit deux fois moins qu’actuellement.

 

Source: actu-environnement.com voir l'article complet

Lien Permanent pour cet article : http://votrenergie.eu/deux-fois-trop-de-carbone-dans-latmosphere-selon-un-rapport-de-lonu-environnement/