«

»

La nouvelle carte du monde de l’énergie

L’énergie joue un rôle particulier en assurant la puissance militaire, le développement économique, la mobilité des biens et des personnes, le bien-être des populations. Son prix, et tout particulièrement celui des hydrocarbures, dépend de l’équilibre entre l’offre et la demande à l’échelle mondiale ; il s’agit d’un élément clé de l’économie de nombreux pays producteurs, au point qu’elle détermine largement leur politique. Depuis quelques décennies, le monde a pris conscience que l’énergie influe aussi sur un enjeu essentiel : le changement climatique.

L’émergence de la Chine redessine la carte du monde

L’équilibre entre grandes puissances est une donnée historique de la géopolitique. En prenant comme indicateur l’évolution de la consommation d’energie primaire, qui est un reflet de la croissance économique, deux zones étaient sur le podium : les États-Unis et l’Europe. En 2000, les États-Unis consommaient 2 269 Mtep (millions de tonne équivalent pétrole (tep)) et l’Europe 1 853 Mtep, soit à eux deux près de la moitié du total mondial. La Chine consommait 1 161 Mtep. En 2013, les États-Unis et l’Europe ont consommé chacun légèrement moins, notamment après la crise économique de 2008, tandis que la Chine dépassait 3 000 Mtep. La Chine s’est substituée à l’Europe sur le podium des grandes puissances énergétiques mondiales.1

D’autres pays ont « émergé » : de 2000 à 2013, l’Inde a augmenté sa consommation de 80  %, le Brésil de plus de 50  %. La Russie, acteur géopolitique majeur de la seconde moitié du XXe siècle, n’a progressé que de 18  %. C’est donc toute la carte du monde qui est redessinée.

 

Source: planete-energies.com voir l'article complet

 

Lien Permanent pour cet article : http://votrenergie.eu/la-nouvelle-carte-du-monde-de-lenergie/