«

»

Quel impact CO2 pour nos e-mails?

Vue comme un gain de temps, d’argent et d’efficacité, la digitalisation de l’économie a cependant, elle aussi, un coût environnemental. Si son impact exacte reste sujet à débat, des solutions se mettent d’ores et déjà en place. Voici à quoi il est bon d’être attentif, que l’on soit une entreprise ou un particulier.

Un e-mail équivaut à 19 grammes de carbone selon une étude de l’Ademe datant déjà de 2014. Pour certains experts, l’économie numérique est «tout aussi vorace en énergie et néfaste pour l’environnement que l’industrie qui la précédait». On compterait près de 2 milliards de smartphones dans le monde, 4 milliards d’internautes, plus de 205’000 millions de serveurs. Si le marché des PC recule, celui qui regroupe tous les terminaux (PC, tablettes, smartphone) devrait croître entre 2018 et 2019 selon le cabinet Gartner.

L’empreinte carbone de la numérisation peut être quantifiée. L’équipe du professeur Dr. Lorenz Hilty de l’université de Zurich et de l’Empa a ainsi réalisé l’étude «Opportunities and Risks of Digitalization for Climate Protection in Switzerland» sur mandat de Swisscom et du WWF, publiée en octobre dernier. Ses résultats pointent les impacts liés au secteur de l’information et de la communication mais mettent aussi en lumière ceux liés aux potentiels d’abattements dans différents secteurs (e-commerce, e-learning, e-work, e-banking, e-health, smart buildings & cities etc.). Elle fourmille aussi de conseils pour les entreprises et les particuliers.

 

Source: bilan.ch  voir l'article complet

Lien Permanent pour cet article : http://votrenergie.eu/quel-impact-co2-pour-nos-e-mails/