«

»

Transition énergétique, le Maroc sur la bonne voie

La capacité de production d’électricité à partir de sources renouvelables proche des 3 000 MW. Les investissements se poursuivent pour atteindre les objectifs fixés à l’horizon 2020 et 2030.

Malgré la baisse de la facture énergétique de 17,7% en 2016, à 54,51 milliards de dirhams, la dépendance énergétique du Maroc vis-à-vis de l’étranger reste préoccupante (91% de l’énergie consommée provient des importations). Ne disposant d’aucune ressource pétrolière ni de réserves de gaz significatives et exploitables dans l’immédiat, le Royaume s’est orienté naturellement vers les énergies renouvelables. Les enjeux sont de taille : la demande en énergie primaire croît de 6 à 8% par an, les émissions de gaz à effet de serre menacent l’équilibre écologique et les fortes potentialités du pays en matière d’énergies renouvelables rendent son engagement dans cette voie inévitable.

Le développement des énergies renouvelables s’inscrit donc au cœur de la stratégie énergétique nationale lancée par le Ministère de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement. Dans un contexte particulièrement marqué par la volatilité des prix et beaucoup d’incertitudes financières, économiques et géostratégiques, la politique de transition énergétique entamée concilie développement économique et lutte contre le changement climatique. Lancée en 2009, elle vise à garantir la sécurité énergétique du pays, à réduire la consommation d’énergie, à diversifier les sources d’approvisionnement par l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans la capacité totale de production d’électricité du pays (hydraulique, éolien, solaire, biomasse et d’autres ressources propres dans le futur). Les objectifs de cette feuille de route sont de porter la part des énergies renouvelables à 42% du mix énergétique du pays à l’horizon 2020 et à 52% à l’horizon 2030, dont 20% à partir du solaire. Une enveloppe globale de pas moins de 40 milliards de dollars sera dédiée au secteur énergétique entre 2016 et 2030, dont une trentaine de milliards pour les projets de production d’électricité de sources renouvelables. Durant cette même période, le Maroc aura à développer une capacité additionnelle de 10 100 MW dont 4 560 MW pour l’énergie solaire, 4 200 MW pour l’énergie éolienne et 1330 MW pour l’énergie hydraulique.
Source: La Vie Eco , voir l'article complet

 

Lien Permanent pour cet article : http://votrenergie.eu/transition-energetique-le-maroc-sur-la-bonne-voie/


Notice: Undefined offset: 0 in /home/votrenerod/www/wp-content/plugins/cardoza-facebook-like-box/cardoza_facebook_like_box.php on line 924